signature bearnais
signature basque
cma-logo-mobile

Le saviez-vous ?

Féminisation des métiers.

En 2016, 26% des apprentis de l’artisanat sont des femmes.

FeminisationExtrait de l’étude de l’Institut Supérieur des Métiers « Tableau de bord de l’apprentissage artisanal »

Les trois quarts des apprentis de l’artisanat sont des hommes, une surreprésentation conforme à la structure actuelle des emplois salariés dans l’artisanat : 72 % sont des hommes.

Certains métiers restent choisis quasi-exclusivement par des hommes. C’est le cas de la plupart des métiers du bâtiment. Le métier le plus féminisé est celui de peintre (11% des apprentis en CAP sont des femmes, 22% des apprentis en BP).

Les apprenties sont les plus nombreuses dans les activités de services (61%), principalement dans la coiffure et les soins de beauté (où elles représentent respectivement 90% et 98% des effectifs), ainsi qu’en fleuristerie (90% d’apprenties). Elles sont en revanche peu présentes dans les services automobiles.

Dans l’alimentation, les apprenties se forment principalement au métier de la vente (89% des effectifs de CAP), même si les jeunes femmes sont de plus en plus nombreuses à préparer les diplômes de pâtisserie et de chocolaterie (28% en CAP, 34% en BTM). On remarque également que leur poids est croissant avec le niveau de diplôme.

Dans l’artisanat de fabrication, 16% des apprentis sont des femmes. Les métiers les plus attractifs pour les apprenties sont les métiers du textile et de l’habillement, de la prothèse dentaire et certains métiers d’art comme la bijouterie ou la céramique.

L’analyse des publics par diplôme montre également la forte féminisation de emplois de vente et de gestion dans les différents secteurs d’activité de l’artisanat. Les apprenties sont ainsi majoritaires à préparer le Bac Pro commerce ou certains BTS de gestion.

Entre 2012 et 2015, la part des femmes progresse sensiblement (+1%) dans le BTP et l’alimentation, mais baisse dans les services et la fabrication.